Coronavirus 2019 (COVID-19) - Point de situation

Le 30 mars 2020, 18h00 (CET)

La situation du COVID-19 est une préoccupation mondiale, les systèmes de santé publique et les économies nationales subissant une pression croissante due aux effets du virus.

En tant qu'entreprise mondiale présente dans de nombreux pays à travers le monde, nos pensées vont à nos collaborateurs, clients et fournisseurs qui travaillent sans relâche pour surmonter les défis engendrés par cette situation exceptionnelle.

Nous adaptons nos réponses chaque jour. Notre objectif est de protéger la santé et la sécurité de nos collaborateurs et de veiller à ce que les activités de nos clients se poursuivent de la manière la plus fluide possible pendant cette période difficile. Nous fournissons en permanence des informations complètes à nos équipes commerciales et opérationnelles afin qu'elles puissent apporter à nos clients les conseils les plus pertinents sur la base des dernières informations à jour..

Nous continuerons à vous tenir informés de l'évolution de la situation. N'hésitez pas à contacter votre interlocuteur habituel si vous avez besoin de plus d'informations.

 

NOS COLLABORATEURS - MESURES DE PRÉVENTION

La santé et la sécurité de nos clients et de nos collaborateurs sont notre priorité absolue. Tous les bureaux de Kuehne + Nagel ont mis en œuvre des actions conformes aux recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé, notamment la sensibilisation à l'hygiène, les auto-déclarations et la quarantaine volontaire.
 

Le COVID-19 s'étend et les restrictions gouvernementales deviennent plus strictes. Toutes nos opérations et tous nos bureaux ont activé des plans de continuité d’activité, Ces plans comprennent des mesures telles que des horaires de travail décalés, le télétravail et le réaménagement des postes de travail.

SITUATION GÉNÉRALE SUR LES DIFFERENTS CONTINENTS

Amérique du Nord

Comme le nombre de cas confirmés continue d'augmenter, les autorités étatiques et locales des États-Unis, du Canada et du Mexique ont demandé que des mesures plus strictes soient prises pour les entreprises et les gouvernements locaux. En conséquence, nous avons activé des mesures de contrôle supplémentaires dans nos plans de continuité des activités. Malgré l'environnement difficile, toutes les opérations continuent de fonctionner.

Amérique Centrale et Amérique du Sud

Plusieurs gouvernements d'Amérique centrale et du Sud ont déclaré « l'état d'urgence », établissant, entre autres mesures, la fermeture des frontières. D'autres ont mis en place une quarantaine nationale pour empêcher la propagation du virus, ce qui a entraîné la fermeture de nos sites. Nos collaborateurs travaillent à distance et les opérations continuent de fonctionner malgré l'environnement difficile.

Europe

Alors que le virus continue à se propager en Europe, quelques effets sur les flux logistiques se font ressentir. Bien que tous nos sites et bureaux européens continuent de fonctionner, nous nous attendons à des retards dans les expéditions en raison du renforcement des mesures de santé et de sécurité aux différentes frontières. Pour l'impact sur les différents modes de transport, voir ci-dessous. 

La Russie a déclaré des jours fériés jusqu'au 5 avril avec une mise en quarantaine à partir du 30 mars. Les mesures imposées comprennent la fermeture de toutes les frontières pour les déplacements de personnes. Cependant, à l'heure actuelle, il est difficile de savoir comment cela affectera les flux de transport.

Chine

De manière générale, l‘activité revient à la normale. À l'échelle nationale, la reprise du travail est supérieure à 80%.  Le confinement de la ville de Wuhan prendra fin le 8 avril. La production chinoise est redevenue proche de la normale. Les mouvements de transport, y compris les services de camionnage, retrouvent également leur activité normale. Les exportations Chinoises commencent à ressentir les effets des perturbations de la chaîne d'approvisionnement et de la fermeture des entreprises et de la fabrication à l'étranger.

Asie du Sud

Avec le nombre croissant de cas confirmés signalés dans plusieurs pays d'Asie du Sud, la plupart des gouvernements locaux ont intensifié leurs contrôles de confinement. Ces mesures comprennent notamment, 14 jours d'auto-isolement pour les voyageurs, une restriction de la circulation et des contrôles aux frontières. Nous avons adopté des mesures supplémentaires en matière de santé et de sécurité, et activé nos plans de continuité d’activité lorsque cela était nécessaire.

À la suite du confinement total déclaré par le gouvernement indien le 25 mars pour une période de 21 jours, il y a des restrictions à la circulation des personnes, à l'exception de celles impliquées dans la fourniture de services essentiels. Les contrôles aux frontières ont également augmenté. Nous suivons de près la situation pour nous y adapter au mieux. Et ceci malgré la fermeture de certains de nos bureaux.

Moyen-Orient et Afrique

Comme le nombre de cas confirmés continue d'augmenter, les autorités étatiques et locales du Moyen-Orient et d'Afrique ont demandé que des mesures plus strictes soient prises pour les entreprises. En conséquence, nous avons activé des mesures de contrôle supplémentaires dans nos plans de continuité d’activité. Malgré l'environnement difficile, toutes les opérations continuent de fonctionner.

IMPACT SUR LE TRANSPORT MARITIME

Amérique du Nord

Nos opérations de fret maritime et nos bureaux traitant les transits entre les États-Unis et l'Europe ne sont que légèrement touchés pour le moment. Les principales passerelles de CFS aux États-Unis fonctionnent normalement mais avec des horaires réduits. En raison de la diminution des activités des navires et des directives gouvernementales, certains ports sont temporairement fermés ou les terminaux suspendent temporairement leurs activités. Cependant, les marchandises continuent de circuler aux Etats-Unis et au Canada.

Amérique Centrale et Amérique du Sud

Il n'y a actuellement aucune restriction majeure sur les opérations de fret maritime. Les bureaux gèrent toujours les opérations, mais avec un personnel réduit ou en télétravail. Les ports sont opérationnels, mais des retards sont attendus dans les terminaux en raison de la réduction du personnel, des horaires de travail et des mesures de quarantaine locales.

L'Argentine est en quarantaine nationale et n'autorise que les flux de marchandises essentiels. Ici, les ports et CFS  ne peuvent gérer que les envois essentiels acceptés par les autorités douanières. Le port de Buenos Aires est confronté à des embouteillages. La Bolivie a également ordonné la mise en quarantaine générale, de sorte que la livraison à partir des ports est affectée. Au Chili, le gouvernement a ordonné une quarantaine obligatoire à Santiago, mais les opérations de fret maritime ne sont pas affectées. Au Venezuela, les ports fonctionnent avec des opérations restreintes.

Chine

Les opérations aux terminaux, aux dépôts et CFS sont presque revenues à la normale en Chine. La disponibilité des prises frigorifiques aux terminaux de Tianjin, Shanghai et Ningbo s'est améliorée. Les compagnies constatant toujours une baisse de la demande de livraisons en provenance de Chine, ils continuent d'annoncer des annulations, qui se poursuivront probablement jusqu'à la fin mars.

Asie du Sud

Avec l'augmentation des cas de coronavirus en dehors de la Chine, les gouvernements de toute la région de l'Asie du Sud-Est renforcent leurs mesures de confinement. Aux Philippines, Luçon (Manille), Visayas (Cebu) et Mindanao (Davao) ont été placées dans un état de « quarantaine communautaire renforcée ». Les opérations dans le port de Manille sont limitées.

Les gouvernements malaisien et indien avaient annoncé des mesures de confinement. Tous les établissements industriels, gouvernementaux et commerciaux privés non essentiels dans les pays ne fonctionnent plus pendant cette période. Tous les services essentiels, tels que les ports et les sociétés de transport, continuent à fonctionner - mais de manière limitée.

En Corée du Sud, la logistique du fret maritime et l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement restent stables, le camionnage, le dédouanement et l'entreposage fonctionnant comme d'habitude. La congestion du port de Busan s'est atténuée depuis que les navires ont repris leurs escales directes dans les ports chinois.

En Nouvelle-Zélande, les ports commencent à être encombrés par des expéditions non essentielles qui ne peuvent être livrées car les clients sont fermés en raison du confinement.

Dans les autres pays, nous voyons que l’activité fonctionne comme d'habitude du point de vue des ports et des transporteurs, mais avec des retards et des contraintes d'équipement et d'espace dues aux annulations.

Europe

Avec la poursuite des annulations et la situation aux différentes frontières, les impacts sur nos activités maritimes en Europe deviennent notables. La suspension des services en provenance d'Asie a provoqué un déséquilibre des équipements, la forte demande d'exportations depuis l'Europe ne correspondant pas à l'offre d'équipements. Le transport de fret est toujours autorisé afin de garantir l'approvisionnement en marchandises. Les ports sont opérationnels avec un processus d'entrée et de sortie plus lent et des délais dans les procédures douanières. A noter qu’en Italie, l’activité des ports est ralentie en raison des réductions des horaires de travail. Alors que la situation dans chaque pays évolue quotidiennement avec les nouvelles réglementations et restrictions imposées par les autorités, nos experts locaux sont à votre entière disposition pour vous aider et vous soutenir dans vos démarches spécifiques.

Moyen-Orient et Afrique

Les ports et terminaux sont opérationnels avec des retards dus aux compagnies et aux douanes, à la réduction des horaires de travail et des capacités réduites. Les prises frigos sont de plus en plus rares à mesure que les conteneurs frigos s'accumulent. Les ports, CFS et les navires fonctionnent toujours, mais avec des mesures de précaution.

La Turquie est confrontée à des impacts sur les importations et les exportations. Les traversées des navires, la disponibilité de l'équipement et les opérations des compagnies sont affectés. L'Ile Maurice est en confinement. En Afrique du Sud, alors que les principaux expéditeurs et destinataires commencent à fermer et que tous les fournisseurs de services doivent travailler à domicile , les ports fonctionnent avec une capacité réduite.

IMPACT SUR LE TRANSPORT AERIEN

Amérique du Nord

La restriction de voyage entre 26 pays d'Europe et les États-Unis, qui est entrée en vigueur le 13 mars, et les restrictions de l'UE entrées en vigueur le 17 mars ne s'appliquent qu'aux voyages de passagers. La majorité des compagnies aériennes ont annoncé une réduction drastique des vols de passagers ce qui réduira par conséquence les capacités sur le marché. Le transport de fret entre l'Europe et l'Amérique du Nord se fait essentiellement par les avions de passagers, nous voyons une forte baisse de la capacité disponible. Pour répondre à ces réductions importantes, nous observons une augmentation de la capacité des avions cargos par rapport à la semaine dernière.

Afin de contenir l’épidémie, des restrictions sur les activités non essentielles ont été mises en place dans un certain nombre d'États américains et entre les États-Unis et leurs frontières nord (Canada) et sud (Mexique). Ces mesures ne s'appliquent pas aux flux commerciaux et tous nos bureaux continuent de fonctionner avec un personnel réduit ou en télétravail.

La multiplication des cas au Canada et au Mexique et les restrictions de voyage avec l'UE entraînent également une limitation de la capacité disponible sur le marché Américain. (à cause des réductions des vols passagers)           

Europe

Nos opérations de fret aérien en Europe se poursuivent. Toutefois, comme la majorité des compagnies aériennes ont arrêté leur transport de passagers, nous faisons face à des limites de capacité importantes vers les principaux marchés. L'encombrement des aéroports et le réacheminement du fret via les plateformes européennes ont une incidence sur les temps de traitement et de transit des marchandises. Dans l'ensemble, les navires sont de nouveau à l'heure et les compagnies proposent des affrètements supplémentaires sur des voies encombrées telles que l'Europe vers les États-Unis.

Amérique centrale et Amérique du Sud

À la suite de fermetures de frontières et de fermetures de certains pays d'Amérique du Sud et de la baisse conséquente de la demande, les compagnies réduisent leurs opérations internationales. Les deux principaux transporteurs Avianca et LATAM Airlines ont considérablement réduit la capacité des vols passagers. Les opérations des aéroports, des transporteurs et des douanes sont stables, et tous nos bureaux fonctionnent, dans la plupart des cas, en partie en télétravail.

Moyen-Orient et Afrique

Des contraintes de capacité sont également observées dans la région du Moyen-Orient et de l'Afrique, toutes les compagnies aériennes ayant suspendu / réduit leurs vols de passagers sur les liaisons vers la région. Cette semaine, les transporteurs nationaux Etihad Airways et Emirates ont suspendu tous les vols de passagers conformément à la directive du gouvernement des EAU. Les vols de fret et d'évacuation d'urgence sont exemptés de cette suspension et continuent. Nos opérations continuent de fonctionner avec des équipes travaillant à domicile / opérant dans des configurations fractionnées dans tous les pays, y compris les pays qui ont imposé des fermetures à l'échelle nationale.

Asie-Pacifique

La situation générale en ce qui concerne le statut opérationnel des aéroports, du transport routier et du dédouanement est retournée à la normale. Seul l'aéroport de Wuhan reste fermé au trafic commercial. La reprise de la production entraîne de nouvelles demandes de transport, ce qui accroît la pression sur les capacités disponibles. En outre, à compter du 29 mars, la Chine réduira encore le nombre de vols internationaux de passagers dans le cadre de ses mesures de prévention et de contrôle COVID-19. Selon l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC), à partir du 29 mars, chaque compagnie aérienne chinoise ne pourra plus exploiter qu'une seule ligne vers un pays donné, avec un seul vol par semaine au maximum. Chaque compagnie aérienne étrangère ne peut maintenir qu'une seule ligne vers la Chine, le nombre de vols hebdomadaires étant réduit à un seul.

Dans la majorité des pays d'Asie du Sud-Pacifique, une pression sur les capacités est causée par une activité limitée de vols de passagers. Le confinement total en Inde a un impact direct sur les opérations douanières et des terminaux, le camionnage et les capacités disponibles. En plus de la suspension de tous les vols internationaux de passagers jusqu'au 14 avril, nous constatons que la capacité des cargos au départ de l'Inde diminue également.       

Situation générale

La majorité des compagnies fermant ou réduisant fortement leurs réseaux de passagers, nous constatons des contraintes de capacité importantes sur toutes les voies commerciales et un allongement du temps de transit. 

Nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires de longue date pour bénéficier d'une transparence totale de la situation, afin de répondre aux besoins et aux exigences de nos clients. À l'heure actuelle, nous ne pouvons plus garantir les délais de livraison. Dans la mesure des disponibilités, l'espace charter sera proposé aux tarifs actuels du marché.   
 
Nos équipes sont parfaitement informées des derniers développements de cette situation en constante évolution, et nous vous encourageons à prendre contact avec votre interlocuteur Kuehne + Nagel habituel pour toute question supplémentaire et toute exigence spécifique concernant vos envois de fret aérien.

IMPACT SUR LE TRANSPORT ROUTIER

Europe

Avec l'adoption de nouvelles mesures par un nombre croissant de gouvernements, la situation en Europe évolue très rapidement. Même si notre réseau et tous nos bureaux à travers l'Europe fonctionnent, nous connaissons de sérieux retards à plusieurs frontières européennes en raison du renforcement des mesures de santé et de sécurité. Cela a un impact sur de nombreuses autres routes connexes.

La fermeture de nombreuses entreprises, lieux habituels de ramassage ou d'enlèvement pour notre réseau, affecte nos opérations et notre service.          

Les ferries entre le continent européen et la Finlande sont en service. La Suède et la Norvège sont accessibles par ferry ou par pont terrestre. Les ferries et l'Eurotunnel en provenance et à destination du Royaume-Uni (y compris l'Irlande) sont exploités sans impact majeur.

Pour une indication sur les temps d'attente aux frontières, veuillez consulter les informations publiques accessibles via le lien https://covid-19.sixfold.com/. Comme nous ne pouvons pas vérifier les données ni garantir leur exactitude, ce lien ne doit être utilisé qu'à des fins d'information.

Pour tous les pays d'Europe, nous demandons vivement aux expéditeurs de vérifier la disponibilité et la possibilité de leurs clients de recevoir les colis pendant les heures de bureau, avant de nous remettre les colis. Les colis qui ne peuvent être livrés en raison de l'absence des destinataires seront retournés aux expéditeurs à leurs frais. Si les expéditeurs ne sont pas en mesure de récupérer ces envois, des frais de stockage s'appliqueront.

En cas de demandes d'enlèvement, les clients doivent également s'assurer que leurs adresses d'enlèvement sont prêtes. Si ce n'est pas le cas, le coût des tentatives de ramassage sera facturé.           
En outre
, les clients doivent s'assurer que les destinataires confirment bien la réception de la marchandise.

 

Chine et Asie du Sud

Dans l'ensemble, les services de camionnage en Chine se rétablissent. Le fonctionnement du transport transfrontalier par camion à destination et en provenance de Hong Kong (RAS, Chine) reste normal.

La frontière entre la Chine et le Vietnam (la frontière de Pingxiang) reste encombrée. Le comité des frontières avait mis en œuvre des mesures, notamment en accordant en priorité à le transport des marchandises des exportateurs qui sont des opérateurs économiques agréés (OEA) ou qui entrent dans la zone sous douane (sous réserve de vérification par le comité des frontières).        
 
Avec la mesure de quarantaine de 14 jours imposée par le gouvernement vietnamien, nous constatons une pénurie de chauffeurs (laotiens et cambodgiens) pour les transports transfrontaliers du Vietnam vers la Thaïlande. Bien que le gouvernement thaïlandais ait imposé un confinement partiel des provinces de Bangkok, Chjiang Mai et Buri et déclaré l’état d’urgence, la circulation transfrontalière de biens commerciaux et essentiels entre la Thaïlande et le Laos/Cambodge/Myanmar est autorisée. Tous les conducteurs doivent se soumettre à des examens de santé.       
 
Pour le transport routier transfrontalier vers les pays d'Asie centrale, la frontière entre la Chine et le Kazakhstan (la frontière Horgos) a été ouverte le 18 mars. Nous constatons des encombrements à la frontière. L'autorité frontalière n'a pas encore annoncé les détails des mesures de sécurité sanitaire.  
 
Le transport par camion vers l'Europe par l'itinéraire Chine / Russie (la frontière de Manzhouli) rencontre quelques difficultés. Nous nous attendons à un renforcement des mesures de sécurité sanitaire.          
 
Le gouvernement malaisien a prolongé l'ordonnance de contrôle des mouvements jusqu'au 14 avril. Des frontières sont ouvertes pour la circulation des biens essentiels à l'intérieur et à l'extérieur du pays, sous réserve de l'approbation du Ministère du commerce international et de l'industrie (MITI) de Malaisie

Le 25 mars, le gouvernement indien a annoncé le «confinement total» du pays pendant 21 jours. Seuls les produits et services essentiels sont autorisés à transiter avec l'autorisation préalable des autorités. Après quoi, le gouvernement local a publié un addendum le 29 mars, autorisant l'importation de marchandises non essentielles pour aider à réduire la congestion dans les ports. Le confinement néo-zélandais a également commencé le 25 mars. Nous prévoyons des retards dans la circulation des marchandises tant pour l'Inde que pour la Nouvelle-Zélande.

La situation et les mesures de contrôle aux frontières dans la plupart de ces pays évoluent rapidement, car la situation du COVID-19 ne cesse de changer. Nous suivons de près la situation et nous fournirons d'autres mises à jour sur cette page.           

Amérique du Nord

Les restrictions aux frontières des États-Unis, du Canada et du Mexique n'affectent que les voyages "non essentiels" et ne s'appliquent pas au transport de marchandises et de services. D'autres États américains ont fermé des activités jugées non essentielles. La liste des États avec l'obligation "Stay at home" comprend désormais la Californie, le Connecticut, le Delaware, Hawaï, l'Illinois, l'Indiana, la Louisiane, le Massachusetts, le Michigan, le New Jersey, le Nouveau-Mexique, la Pennsylvanie, New York, l'Ohio, l'Oregon, Washington, la Virginie-Occidentale. Vérifiez auprès de chaque partenaire la livraison avant d'expédier la marchandise, car presque tous les transporteurs LTL retourneront le fret immédiatement en raison d'un destinataire fermé. Le fret ne peut pas être retenu à destination en raison de volumes importants de fret non livrable entraînant des frais supplémentaires.

La capacité de chargement des camions aux États-Unis se réduit, mais les gouvernements fédéraux et des États se sont engagés à maintenir la chaîne d'approvisionnement en mouvement. La majorité des transporteurs LTL et "Small Package" suspendront les signatures. Conformément à la politique de «distanciation sociale», les conducteurs n'auront pas besoin d'obtenir les signatures des destinataires. Les chauffeurs enregistreront l'heure exacte, noteront toutes les exceptions et obtiendront le nom de la personne qui accepte le colis. Alors que les taux de chargement des camions sur le marché  augmentent dans les zones fortement touchées, moins de conducteurs sont prêts à prendre des charges dans ces zones, ce qui fait augmenter les tarifs. Les commandes urgentes de produits de détail font grimper les tarifs des fourgonnettes et des équipements frigorifiques. Les détaillants, y compris les sites de e-commerce, comptent de plus en plus sur les fournisseurs  pour réapprovisionner immédiatement les rayons, tandis que les camionneurs signalent de longs délais d'attente aux points de ramassage et de livraison.

Le département des Transports de Pennsylvanie a rouvert 13 des 30 aires de repos avec parking et installations temporaires. Sous la pression de l'American Trucking Association, les États ont rouvert des sites avec des installations temporaires, mais des services limités. Les relais routiers gérés commercialement continuent à fonctionner avec des options de repas limitées, selon les règles de leur juridiction individuelle.

SOLUTIONS ALTERNATIVES POUR LES COLIS URGENTS

Nous nous engageons à servir nos clients. En plus de travailler en étroite collaboration avec nos partenaires afin de fournir des solutions pour les colis urgents, nous avons également activé des solutions d‘acheminement et des modes de transport alternatifs pour soutenir les besoins de votre entreprise.

TRANSPORT AÉRIEN

Charters

Pour éviter les retards dans la production et la chaîne d'approvisionnement, et assurer la poursuite de vos activités, nous avons mis en place des rotations hebdomadaires de charters à destination et en provenance de Chine.

Solutions pour les envois critiques

Si vous avez des demandes d'expédition inhabituelles ou si vous avez besoin d'une logistique pour assurer les flux de production, nos solutions vous aideront à accélérer vos livraisons et à résoudre les retards de transport.

 

Service Mer-Air

Le service mer-air de Kuehne + Nagel, une combinaison de modes de transport de fret maritime et aérien, permet d'accélérer vos livraisons et d'alléger les contraintes de capacité chaque fois que cela est possible.

Découvrez comment les services Mer-Air peuvent assurer la continuité de vos opérations.

 

TRANSPORT MARITIME

Nous vous proposons la solution KN PLedge pour le transport de conteneurs complets. Elle comprend un délai de livraison garanti pour vos marchandises avec une garantie de remboursement.

Les clients peuvent consulter en temps réel tous les services disponibles, y compris les mises à jour régulières des services, via notre plateforme numérique seaexplorer. Seaexplorer permet aux clients de rechercher des services alternatifs appropriés en cas d'interruption de service.

 

TRANSPORT FERROVIAIRE

Dans l'ensemble, le fret ferroviaire eurasiatique reste soumis à des conditions strictes. Pour répondre à la demande croissante en Chine, Kuehne + Nagel exploite des trains blocs KN Eurasia Express hebdomadaires depuis le 13 mars 2020, reliant Xi'an à de nombreuses destinations européennes. Avec une ligne directe via Kaliningrad/Mukran, le fret sera en Europe dans un délai de 12 à 14 jours. 

 

DÉDOUANEMENT

Même si la plupart des frontières de tous les pays touchés sont ouvertes au transport de marchandises, les envois urgents nécessitent une attention particulière en ce qui concerne les documents d'exportation et d'importation. Veuillez contacter votre interlocuteur habituel pour de plus amples informations.

 

AVERTISSEMENT - Toutes les informations sont fournies de bonne foi à des fins d'orientation et de référence uniquement. Elles sont de nature générale et informative, et Kuehne + Nagel n'assume aucune responsabilité légale quant à l'exactitude des informations fournies par le biais de ce document. Kuehne + Nagel ne fait aucune déclaration quant à l'exactitude ou l'exhaustivité des informations contenues dans le présent document et n'accepte aucune responsabilité pour toute perte résultant de l'utilisation des informations fournies.