Agrégateur de contenus

Réduire les émissions du fret maritime

La réduction des émissions de soufre à proximité des régions côtières permet d'améliorer la qualité de l'air et contribue à une navigation plus durable ayant un impact moindre sur l'environnement.

Chez Kuehne+Nagel, nous nous engageons à assurer la durabilité du transport maritime et des chaînes d'approvisionnement. Cet engagement s'étend à nos clients par le biais de notre programme de compensation des émissions de CO² et d'un échange régulier d'informations concernant les réglementations environnementales auxquelles nous adhérons. 

Réduction du dioxyde de soufre

L'Organisation maritime internationale (OMI) a établi une convention (MARPOL Annexe VI) pour protéger la vie marine des substances nocives, telles que le dioxyde de soufre. Le dioxyde de soufre (SO2) est un gaz toxique qui est émis lors de la combustion de combustibles fossiles et qui a des effets négatifs tant sur l'homme que sur l'environnement.

Zones de contrôle des émissions

Pour répondre à la nécessité de réduire la pollution près des régions côtières, des zones de contrôle des émissions (ZCE) ont été définies comme des zones où des contrôles plus stricts sont en place pour minimiser les émissions atmosphériques des navires. Les ZCE sont désignées dans les endroits suivants :

  • La mer Baltique
  • La mer du Nord
  • La mer des Caraïbes des États-Unis (près de Porto Rico et des îles Vierges américaines)
  • L'Amérique du Nord (couvrant les zones côtières désignées du Pacifique et de l'Atlantique des États-Unis et du Canada, y compris Hawaii)

Emission Control Areas


La réglementation MARPOL stipule que les navires naviguant dans les ZCE désignées doivent cesser de brûler du VLSF (Very Low Sulphur Fuel) ou du Heavy Fuel Oil (HFO) lorsqu'ils utilisent un épurateur. La nouvelle source d'énergie pour alimenter ces navires est un fioul à très faible teneur en soufre dont la teneur en soufre est de 0,1 maximum. Cette initiative environnementale s'étend également aux émissions d'oxydes d'azote (NOx), de substances appauvrissant la couche d'ozone (ODS) et de composés organiques volatils (VOC).
Nous pouvons nous attendre à ce que d'autres ZCE soient désignées à toujours plus de secteurs à l'avenir. Plusieurs pays, dont la Chine, la Turquie et l'Australie, ont déjà désigné leurs eaux territoriales pour faire partie des ZCE afin de réduire les émissions des navires près de leurs côtes.
À partir de janvier 2020, un nouveau règlement établit un plafond d'oxyde de soufre de 0,5 % pour tous les navires maritimes dans le monde. Ce règlement dit "OMI 2020" vise une réduction de 85 % des oxydes de soufre dans le carburant des navires, afin de réduire les émissions et de protéger la santé publique. La limitation des émissions d'oxyde de soufre améliore massivement la qualité de l'air, notamment dans les régions côtières densément peuplées.